Budget communal

Chaque année, la ville définit son budget et fixe les grands axes de développement. Découvrez la répartition du budget, les investissements, les ratios financiers...

Budget communal : décryptage...

Le budget communal voté en Conseil Municipal précise chaque année l'ensemble des moyens financiers dont dispose la commune pour assurer son fonctionnement et préparer son avenir, tout en maintenant rigoureusement l'équilibre des recettes et des dépenses.

Le budget de A à Z

Le budget met l’accent sur les priorités en matière de dépenses de fonctionnement et d’investissement.
Le rôle du Conseil municipal réside en priorité dans la gestion du budget communal, sous la direction du maire et de l’adjoint aux finances.

Trois documents budgétaires sont élaborés et votés chaque année :

  • le Budget primitif (BP) qui établit les prévisions de l’année en recettes et en dépenses. Pour consulter la maquette budgétaire de l'année 2020, cliquez ci-dessous
  • le Compte adminitratif (CA) qui présente les réalisations effectives en recettes et en dépenses de l’année précédente
  • le Budget supplémentaire (BS) qui réinjecte les restes à réaliser et les résultats déterminés par le Compte administratif

La ville vote trois budgets distincts : le budget de la commune, le budget des ordures ménagères et le budget du golf public.

Qui participe au budget de la ville ?

  • Les ménages par la taxe d’habitation, la taxe foncière principalement
  • Les entreprises par la taxe foncière payée par les entreprises
  • L’État par la dotation globale de fonctionnement, et la compensation des exonérations fiscales bénéficiant aux contribuables modestes
  • La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) par l’allocation qui compense les impôts d’entreprises mis en commun compte tenu des charges assumées par la Communauté par la commune
  • Les usagers des services municipaux payants : restauration scolaire, activités scolaires et périscolaires, petite enfance...
  • Les organismes publics spécialisés pour certains services publics : Caisse d’allocations familiales pour les crèches et centres de loisirs, Ministère de la Ville pour le soutien éducatif, Département pour l’action en faveur des personnes au RSA.

Budget 2020 : tout ce qu'il faut retenir

Le budget 2020 de la ville a été voté le 19 décembre 2019. Il est marqué par la volonté de maintenir la qualité de l'offre des services publics tout en poursuivant l'équipement de la commune. Ainsi, un niveau significatif d'investissement sera maintenu cette année, sans accroissement de l'endettement et sans augmentation de la fiscalité.

Pour consulter la maquette budgétaire de l'année 2020, cliquez ci-dessous :

Maquette Ville BP 2020.pdf, par Psaussereau

Les 4 principales orientations de ce budget

  • Des dépenses de fonctionnement maîtrisées 
    Le budget de fonctionnement 2020 s’élève à 30,6 millions d’€. Il s’équilibre grâce à une maîtrise des dépenses de fonctionnement (masse salariale et dépenses courantes des services). Il intègre l’augmentation des effectifs de Police municipale, un effort supplémentaire en matière de propreté et le renforcement des actions envers la jeunesse.
     
  • Poursuite des projets d’investissement
    Un budget d’investissement de 11,5 millions d’€ a été voté pour 2020 (dont 8,2 millions d’€ de dépenses d’équipement). Soit une moyenne d’investissement (339€ par habitant) supérieure à la moyenne nationale (324€). Principaux investissements : création d’une salle omnisports au Cosec Pagnol, mise en accessibilité de la salle A. Lecomte, création d’un cabinet médical au Grand Centre, poursuite des travaux d’extension/rénovation des groupes scolaires, aménagements de voirie (rue Saint-Hilaire, Chaussée de Maubuisson…), reboisement de la Coulée verte, aménagement du parvis du Parc des sports....
     
  • Pas d'augmentation des taux d'imposition communaux
    Des taux inchangés pour la 10ème année consécutive (habitation, foncier, bâti, foncier non bâti). Saint-Ouen l'Aumône reste la ville dont la taxe d'habitation est la plus faible (8,80%) parmi les 35 villes du Val d'Oise de plus de 10 000 habitants.
     
  • Un soutien continu aux associations et à la vie locale
    En 2020, la Ville maintient son niveau de subvention aux différentes associations (culture, sport, éducation, solidarité…) et renforce celui dédié aux acteurs socio-économiques, notamment dans le domaine de la santé. Une enveloppe globale de 880 000€ est ainsi consacrée au soutien de l’ensemble de ces acteurs et partenaires de la vie locale qui contribuent à son dynamisme.
     

Situation financière : un endettement faible et maîtrisé

Capacité de désendettement : 0,2 an pour rembourser la dette (moyenne nationale : 5,8 ans)

Dette par habitant : 34 (moyenne nationale : 1 036 €)

Graphique représentant la diminution de la dette par habitant de 2014 à 2020 :

graphique_2020.jpg

graphique_2020.jpg, par Psaussereau

 

En image : les principales dépenses de fonctionnement de la ville en 2020

Dépenses_de_fonctionnement_2020_-_par_politique_publique.jpg

Dépenses_de_fonctionnement_2020_-_par_politique_publique.jpg, par Psaussereau

 

Dépenses de fonctionnement 2020 - par politique publique.pdf, par Psaussereau